-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

GEWURZTRAMINER




Génériques
Grands Crus
VT et SGN

GENERIQUES  Haut de la page.

Gewurztraminer 2005
 Vieilles Vignes

Bouche agréablement parfumée, construite et classique.
Nez tendre de pamplemousse rose et floral, légèrement épicé et exotique.
On ressent les vraies vielles vignes.
C’est une cuvée recommandable.

Apogée : 2007/2009+
Dégustation : novembre 2006

 

Haut de la page.

GRANDS-CRUS  Haut de la page.

 FLORIMONT 


 Gewurztraminer Florimont 2004

Une signature du terroir qui cadenasse l’exubérance du cépage sans le brider, mais qui le porte et le façonne.
Une expression vraie d’un grand cru bien obéi et qui assurément convient au gewurztraminer.
La bouche est finement glycérinée, d’une grâce tactile évidente et difficilement descriptible en mots.
Ce sol bien marneux affranchit délicatement et de la meilleure des façons des arômes très variés de fleurs (seringa, chrysanthème, jacinthe, rose, jasmin), un peu de croûte de pain et un discret fruit exotique de grenade et de fruit de la passion.
Un bon et subtil milieu de bouche d’une braise modérée, la finale aussi, mais d’une conjonction dosée et entremêlée en saveurs de fruits doux, d’épices tendres et de fleurs plein de d’agréments.
Un très joli coup de cœur.


Apogée : 2007/2012+
Dégustation : octobre 2006

         

Haut de la page.

 KAEFFERKOPF 


Gewurztraminer Kaefferkopf 2011

Jaune brillant déjà sur quelques reflets or.
Intensément exhalé, ce gewurztraminer ne se dépare pas d'une vinosité appréciable.
Un peu sur l'orange en marmelade, il est aussi particulièrement floral et fumé; les ronces aromatiques en fleurs et les essences de bois parfumé.
La bouche se délivre assez grasse, charpentée, d'une bonne concentration, profonde en goûts et la persistance sur l'acacia renforce le caractère en finale.
Il mérite un très bon coup de coeur.

Apogée
: 2014/2016+
Dégustation : mars 2013

         

Haut de la page.

Gewurztraminer Kaefferkopf 2005

Structure classique sur la faconde juste du cépage qui montre ce qu’est la bonne formule.
Pénétration de saveurs charpentées d’effervescence équilibrée dans un corps dont l’opulence est construite, finale bien dessinée qui monte en puissance et en relief.
Fidèles au granite, les beaux acidulés s’entourent d’un gras de matière qui n’est pas excessif, mais agréablement dompté.
Arômes essentiellement floraux (acacia et rose) ainsi qu’en fruits confits et un peu dans la vanille.
Il mérite un coup de cœur.
Il faut noter que le Kaefferkopf entrera dans la catégorie des Grands Crus à partir du millésime 2007.

Apogée : 2007/2009+
Dégustation : octobre 2006

         

Haut de la page.

 MAMBOURG 


Gewurztraminer Mambourg 2011

Robe jaune.
Au nez: poivre long et fumé sur l'encens, un peu le fruit de la poire, la rose, la verveine et également d'un versant exotique sur le fruit de la passion et la mangue.
Le palais intègre bien le mode charpente, constitution, suavité dans un poids véritable de la matière dont les éléments se fondent dans une trame qui globalement est chaleureuse. On constate aussi une tannicité qui est typique à ce grand cru.
La note de la rose se renforce en rétro-olfaction.
Pas spécialement fort structuré, ce vin affirme sans manière une expression grande d'un terroir qu'il faudrait pouvoir attendre minimum 3 ou 4 ans en bouteille.

Apogée
: 2016/2018+
Dégustation : mars 2013

Haut de la page.

Gewurztraminer Mambourg 2003 

L’une des meilleures cuvées en gewurztraminer qu’il nous a été donné de déguster dans ce millésime particulièrement ingrat pour lui.
Très dégagé au nez mais racé avec des arômes de rose, de miel de fleurs, un peu fumés, de fruits exotiques (fruit de la passion, noix de coco).
Bouche d’une vraie explosion mais circonscrite d’une grande classe au goût de kaki.
Il mérite facilement un coup de cœur.

Apogée : 2006/2009 et plus
Dégustation : mai 2005

         

Haut de la page.

Gewurztraminer Mambourg 2002

Par rapport au 2003, il s’oriente davantage sur l’axe des agrumes avec un versant poivré. La structure reste plus classique et le fruit se montre moins exubérant (pastèque/figue).
Il délivre un parfum floral bien développé comme le narcisse, le mimosa, la giroflée.
C'est un bel édifice au palais puissant, chaleureux, charpenté, long et avec ce retour sur des amers qui laisse à penser qu’il doit attendre quelques années.
C'est un coup de coeur.

Apogée : 2008/2010+
Dégustation : mai 2005

         

Haut de la page.

VENDANGES TARDIVES - SELECTIONS DE GRAINS NOBLES  Haut de la page.

 VENDANGES TARDIVES 


Gewurztraminer Mambourg 2003 
VT

Tout le dispositif d’une vraie vendange tardive rejoint la somme des attraits qu’associe le cépage sur un grand terroir.
Les arômes sont idéalement bridés et magnifiquement complexes et fins.
Très équilibré, allongé et sur une fraîcheur qui ne fait défaut à aucun moment, il s’agit d’un vin de gastronomie comme nous les aimons.
Saveurs d’artichauts, de coing, de bonbon au thym et de glaces de fruits.
Coup de cœur mérité.


Apogée : 2007/2012
Dégustation : mai 2005

         

Haut de la page.