-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

GEWURZTRAMINER




Génériques
Lieux-dits
Grands Crus
VT et SGN

GENERIQUES  Haut de la page.

Gewurztraminer  2009
Les Eléments

Un gewurztraminer qui, dans le contexte un peu difficile de l'année pour lui, a pu, ici, conserver un caractère tonique, élancé et sans faille.
La note salée, poivrée et florale s'accorde à un fruit excellent.
Il mérite un coup de coeur.

Apogée : 2012/2015
Dégustation : janvier 2012

         

Haut de la page.

LIEUX-DITS  Haut de la page.

 

 SCHLOESSELREBEN 


Gewurztraminer 2001
Schloesselreben de Beblenheim 

Nez extraverti, large, ouvert, parfumé, intensément floral et bien dans la perspective d’un sol fortement calcaire d’un style quelque peu redondant.
La bouche se donne dans ce prolongement avec un bon développement de saveurs florales et une judicieuse acidité modelée qui contrebalance l’épaisseur d’une matière d’une nutrition "terrienne" bien extirpée.
Ce vin constitue une vraie réussite.

Apogée
: 2004/2006
Dégustation : avril 2004

Haut de la page.

GRANDS CRUS  Haut de la page.

 FURSTENTUM 


Gewurztraminer Furstentum 2005
 

Un nez envoûtant, prenant et racé.
Cette bouteille délivre la force aromatique du cépage ainsi que la force du terroir qui lui sied si bien.
Une importante puissance découle de cette conjugaison : des arômes profonds, insistants, persistants, floraux et poivrés.
La bouche est riche, sans vulgarité ni caractère capiteux et avec une accroche particulière relative à ce grand cru (tisane, thé) avec une amertume peu dominante sur les grumes.
Il s'agit d'un coup de coeur.


Apogée : 2012/2016+
Dégustation : janvier 2012

         

Haut de la page.

Gewurztraminer Furstentum 2001
 

Robe d’un doré soutenu.
Nez riche, soyeux, floral (tilleul) avec des accents miellés prononcés.
L’imposante matière est lisse et fondue mais la charge en sucres doit encore s’assimiler à l’édifice.
Moyennement tranchante, cette cuvée qui n’arbore que peu d’anfractuosités dans le relief de sa charpente est le reflet fidèle de ce terroir fortement calcaire qui surprend souvent au vieillissement.


Apogée : 2006/2010 ?
Dégustation : avril 2004

Haut de la page.

 SONNENGLANZ 


Gewurztraminer Sonnenglanz 2007

Un vin parfumé contenu par l'expressivité du terroir.
Des senteurs d'abricot et de figue, de racines et de fleurs relativement capiteuses, mais en finesse d'agencements.
Bouche avec des strates de fruits fondants, miel et caramel blond.
La longueur est importante et l'accent terroir transparaît nettement.
C'est un double coup de coeur.


Apogée
: 2014/2017+
Dégustation : janvier 2012

         
 

Haut de la page.

Gewurztraminer Sonnenglanz 2004

Nez puissant, complet et impérial pour l’année.
Mimosa, fleurs séchées, poivre et fruits secs.
Matière fondante, modelée et pourvue d’un gras très intégré.
Si la finale est fortement charpentée, elle reste cependant très digeste et concentrée en fruits.
C’est un coup de cœur.


Apogée
: 2009/2011+
Dégustation : mars 2007

         
 

Haut de la page.

Gewurztraminer Sonnenglanz 2004

Nez puissant, complet et impérial pour l’année.
Mimosa, fleurs séchées, poivre et fruits secs.
Matière fondante, modelée et pourvue d’un gras très intégré.
Si la finale est fortement charpentée, elle reste cependant très digeste et concentrée en fruits.
C’est un coup de cœur.


Apogée
: 2009/2011+
Dégustation : mars 2007

         
 

Haut de la page.

Gewurztraminer Sonnenglanz 2001

Robe jaune de reflets vermeils et au disque épais.
Vin structuré, serré et profond, avec une note de terroir évidente mais, en l’état, sur une acidité un peu suspendue qui cherche sa voie.
Nez un peu "surmaturé" sur la colle mais aussi de la verveine, les champignons ou le sous-bois.
La finale de ce vin, sur un fruité confit, est racée et presque tannique et les promesses de sa forte constitution donneront raison aux attraits de ce grand cru qui conjure de la nécessité à le patienter au moins 5 ans.
Cet excellent gewurztraminer reflète une identité solide.

Apogée
: 2007/2012 ?
Dégustation : avril 2004

Haut de la page.

VENDANGES TARDIVES - SELECTIONS DE GRAINS NOBLES  Haut de la page.

 VENDANGES TARDIVES 


Gewurztraminer Furstentum 2000
VT 

Robe largement dorée.
Le nez s’affirme sur le raisin de Corinthe, la figue, les fleurs fanées et des senteurs éthérées d’une grande finesse qui signent l’extraction d’une récolte tardive digne du nom.
Saveurs de raisin rôti, finale longue presque confite.
L’acidité, d’une grande noblesse, procure une nervosité racée.

Apogée : 2007/2012 ?
Dégustation : avril 2004

         

Haut de la page.

Gewurztraminer Sonnenglanz  2005
VT

Robe jaune profond.
Grand éclat de fruits fondants comme l’ananas confit, plus un côté bergamote.
Sapidité, richesse de la mâche qui est moyennement corsée en finale.
Vraie matière de vendanges tardives qui méritent ce nom.
C’est un coup de cœur.


Apogée
: 2010/2013 ?
Dégustation : mai 2007

         

Haut de la page.

 SELECTIONS DE GRAINS NOBLES 


Gewurztraminer Sonnenglanz  2002
SGN

Robe vermeille vers le cognac.
Pistaché et banane mûre au nez, de la richesse d’emblée et aussi l’éclat des fruits confits pas mornes, mais vivants.
La puissance florale de l’œillet.
Bouche liquoreuse d’une saveur abricotée et d’un gras très équilibré par une acidité parfaite, impériale du botrytis.
C’est le bouquet de la pourriture noble qui totalement parle avec un terroir d’appel pour lui.
Persistance et une longueur phénoménale (45 caudalies!).
C'est un double coup de cœur.


Apogée
: 2010/2015+
Dégustation : mai 2007

         

Haut de la page.