-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

PINOT GRIS




Génériques
Lieux-dits
Grands Crus
VT et SGN

GENERIQUES  Haut de la page.

 

Pinot gris 2003

La définition du nez est très bonne et fine.
Un pinot complet, d’une texture soyeuse, charpenté en alcool et d’un extrait de matière sans reproche.


Apogée : 2004/2006
Dégustation : août 2004

Haut de la page.

Pinot gris 2001 

Au nez : de la mousse de chêne, de la cerise confite, un peu fumé et des épices sèches comme le genièvre et le sel de céleri.
Un vin extrait, avec de la fraîcheur et sec, mais sans austérité excessive.
Un pinot à privilégier à table.


Apogée : 2002/2004
Dégustation : novembre 2002

Haut de la page.

Pinot gris 2000 

Très belle cuvée de pinot gris, légèrement fumé, sur la noix et discrètement sur la cerise confite ou la tomate. D’une belle concentration déliée et sur une délicieuse fraîcheur, cette cuvée décline le cépage sur le mode du vin sec mais dans la dentelle d’une jolie acidité qui est d’une suprême gourmandise. 
Finale un peu sur la noisette non émondée et toujours la cerise voire le fruité de la tomate (jeunes vignes). Excellent et d’un beau rapport qualité-prix.  
A deux doigts du coup de cœur. 

Apogée : 2002/2004
Dégustation : août 2001

 

LIEUX-DITS  Haut de la page.

 SCHIMBERG 


Pinot gris 2006
Schimberg

Nez de sous-bois, de mousse, légèrement de térébenthine plus un peu de poire conférence acide; le tout formant un ensemble harmonieux d'une globalité tendre.
Vin fondu, délicat, ductile et qui s'avère d'une vraie ambassade pour ce cépage en mode sec; ce qui n'est pas simple.
Il est très proche d'un coup de cœur.

Apogée : 2009/2011
Dégustation : septembre 2008

Haut de la page.

Pinot gris 2003
Schimberg

Robe jaune avec de petits dégradés rosâtres.
Une partition de nez complexe, assez précise pour l’année, sur des parfums floraux délicats et intenses (acacia, tilleul), de la noix de muscade, de l’alcool de poire et d’abricot.
Bouche ample, charpentée, ductile, souple et fine dans une finale dessinée et nette.
Un très joli pinot gris harmonieux.


Apogée : 2005/2006
Dégustation : août 2004

Haut de la page.

 SCHWARZBERG 


Pinot gris VT 1999
Schwarzberg 

Ce terroir très précoce a donné dans ce millésime un nez discret et peu intense, sur les accents du botrytis (jambon fumé, coing et champignon), une bouche de poids, large, glycérinée, au fruité sucré assez langoureux et de longueur moyenne.
Un pinot gris de dessert ou des "quatre heures" assez doux, pas très profond mais ample.


Apogée
: 2004/2005
Dégustation : novembre 2002

Haut de la page.

GRANDS-CRUS  Haut de la page.

 KESSLER 


Pinot gris Kessler 2008

Un vin impeccablement constitué.
Nez progressif et discret, en lames de fruit déposé, et avec de l’artichaut/pimprenelle en sourdine plus la noisette beaucoup plus perceptible.
Un vin plutôt profond tout en étant équilibré par une bonne matière et une acidité complexe et aboutie sur les fruits confits.
Il y a aussi des traces perceptibles de botrytis en toute finesse.
C’est plus que probablement un des étalons possibles de ce secteur pour ce cépage, en idéales circonstances, et pour une année qui est bien notée comme celle-ci.
Ce vin gagne encore davantage à être aéré.
Il mérite un coup de cœur.

Apogée : 2013/2018+
Dégustation : mai 2012

         

Haut de la page.

Pinot gris Kessler 1999

Un vin charpenté et aux arômes de macédoine de fruits.
Pas de lourdeur et un cadenas d'acidité apporté par l'austérité de l'année.
C'est une réussite.


Apogée : 2009/2011+
Dégustation : octobre 2007

Haut de la page.

 ZINNKOEPFLE 


Pinot gris Zinnkoepfle 2005

Robe paille appuyée d'agitation épaisse.
Fruit plein au nez, de fruits jaunes (mirabelle comme potiron) en compote, de miel consistant sans excès comme celui du châtaignier, de fruits exotiques de mangue, de banane et de la pêche.
Bouche corsée et équilibrée dans le gras et qui enfle avec progression vers un caractère complet, puissant, très long. Bref, un vrai grand cru.
Finale enveloppée, mais virile d'agrumes doux, d'épices un peu pimentées, d'arachide et de sucre roux.
Il mérite très facilement un coup de cœur.


Apogée : 2010/2013+
Dégustation : octobre 2008

         

Haut de la page.

VENDANGES TARDIVES - SELECTIONS DE GRAINS NOBLES  Haut de la page.

 VENDANGES TARDIVES 


Pinot gris Kessler VT 2009

Nez peu fusant, mais de qualité et délicat.
Bouche grasse, concentrée et de reliefs en finale; ce qui lui conviendra bien à terme par rapport à la richesse d’alcool non sensible.
C’est un vin parfaitement équilibré avec une ronde saveur de poire et de mangue plus des épices.
Il mérite le coup de cœur.

Apogée : 2014/2017+
Dégustation : mai 2012

         

Haut de la page.

Pinot gris VT 2005
Bux 

Jaune d'une tonalité classique.
Nez de miel de fleurs et de quelques fruits en marmelade (brugnon, orange).
Bouche caramélisée d'une pointe acide qui signe le champignon botrytis.
Rempli, d'une profondeur correcte, il ne manque de rien et a encore de l'avenir devant lui.
C'est une bonne vendange tardive.

Apogée : 2010/2013+
Dégustation : novembre 2008

Haut de la page.

Pinot gris VT 2000
Schwarzberg 

Nez exaltant, ample et parfaitement structuré.
Senteurs d’humus, de poire cuite, de datte, de confiture peu sucrée de fraises/framboises, et un peu, d’ananas.
Très important gras procurant une forte sphéricité générale, soutenu d’une authentique acidité géniale.
Ce grand pinot est généreux mais d’une étonnante complexité car il se pare d’une richesse peu commune en fruits fondants, délicieux et empilés avec profusion.
Milieu de bouche sur l’ananas et finale abricotée.
C'est un double coup de cœur.


Apogée : 2006/2012?
Dégustation : janvier 2005

         

Haut de la page.