-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

PINOT BLANC




Génériques
Lieux-dits

GENERIQUES  Haut de la page.

Pinot blanc 2011

Jaune clair à jaune paille, ce pinot parsème une saveur citronnée avec une acidité rafraichissante.
Il dispose de rectitude et de franchise, une pointe de rusticité, le tout avec une longueur modérée.

Apogée : 2013/2016
Dégustation : octobre 2012

 

Haut de la page.

Pinot blanc 2008

Jaune clair.
Bouche très fraîche de raisins juste mûrs.
L’équilibre d’une pointe rusticité appuie le caractère du cépage dans ses faveurs du floral de violette/acacia, le citron/citronnelle et un peu la clémentine.
Cette cuvée mérite un coup de cœur.

Apogée : 2010/2013
Dégustation : août 2010

         

Haut de la page.

Pinot blanc 2008
St-André

Robe jaune clair de reflets avec des accents verts.
Nez complet: profilé et entier à la fois.
Un fruit blanc ferme, un minéral de type graves, de la vinosité et de la tenue.
Très équilibrée et avec de la finesse, la bouche est très gastronomique et sans faiblesse.
Il mérite un bon coup de cœur.

Apogée : 2011/2013
Dégustation : août 2010

         

Haut de la page.

Pinot blanc 2006

Jolie couleur jaune.
Nez ouvert, ferme et noblement acidulé (petite banane des Caraïbes et nectarine) plus du melon.
La bouche est d'une bonne concentration et sur la fraîcheur du fruit.
Finale de présence, mais d'une longueur modérée.
Un pinot très réussi pour le millésime.

Apogée : 2009/2011
Dégustation : avril 2008

 

Haut de la page.

Pinot blanc 2001

Nez simple mais net (sur de l’orgeat, du citron confit).
Fruité harmonieux, tendre, fondu avec une acidité bien calée dans la mâche du corps.
Un bon pinot.

Apogée : 2003/2005
Dégustation : novembre 2003

Haut de la page.

Klevner 2000

Robe jaune aux reflets jaune paille d’un disque épais.
Fragrances nettes et complexes qui s’expriment au-delà d’une locution qui serait seulement variétale.
Sur des impressions de pistache et des éthers nobles d’un début d’évolution, il fait valoir au palais la finesse, le caractère, la fraîcheur naturelle et la pureté expressive typique de ce secteur du Nord alsacien.
Grande allonge et rétro olfaction fruitée comme de végétaux aromatiques "sauvages".
Ce vin mérite un coup de cœur.


Apogée : 2005/2007
Dégustation : janvier 2005

         

Haut de la page.

LIEUX-DITS  Haut de la page.

 KRITT 


Pinot blanc 2003
Kritt

Plutôt discret de nez bien que dégagé, il affirme une évidente tenue de style avec un petit côté racé. L'ensemble aromatique s'appuie sur le trident du fruit-du floral-du minéral tendre. 
La bouche est davantage expressive, avec pas mal de force, de punch et dans une corpulence judicieusement bridée par une belle finale corsée et fine à la fois. 
C'est vraiment un excellent pinot blanc

 
Apogée : 2004/2006
Dégustation : décembre 2004

Haut de la page.

 SAINT-ANDRE 


Pinot blanc 2005
Saint-André

Jaune relevé et brillance.
Nez un peu exotique (de coco et de kiwi) et de fruits légèrement confits, salin et de roche marbrée.
Bouche construite, serrée et ample à la fois avec des contours de haut caractère.
Une finale corsée et minérale exprime le terroir dont il est issu: les schistes de Steige de Villé.
C'est un coup de cœur.

Apogée : 2009/2012
Dégustation : avril 2008

         

Haut de la page.