-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

RIESLING




Génériques
Lieux-dits
Grands Crus
VT et SGN

GENERIQUES  Haut de la page.

Riesling 2010

Typique robe jaune pale.
Le nez aussi est typique du secteur : arômes de lavande, de rose et, en cette année, de pêche et de citron vert.
Bouche vive, sèche (sans amertume) et mentholée.
Il n’est pas loin d’un coup de cœur.


Apogée : 2014/2017
Dégustation : mars 2012

Haut de la page.

Riesling 2009
Turckheim

Parfumé et épicé.
Bouche avec une acidité évidente, milieu de bouche un peu creux et de l'amertume en fin de bouche.
Il s'agit d'un riesling plus que convenable.


Apogée : 2012/2014
Dégustation : septembre 2011

Haut de la page.

LIEUX-DITS  Haut de la page.

 HEIMBURG 


Riesling 2010
Heimburg 

Jaune assez intense.
Les arômes sont déjà en développement et se libèrent sur une intéressante vague phénolique (des amers pas envahissants comme l’écorce de citron et des éthers).
Le palais est plus pincé avec une acidité relativement marquée, une trace saline et du minéral crayeux/le plâtre.
Finale persistante.
Ce riesling d’une jolie profondeur mérite un coup de cœur.

Apogée : 2015/2017+
Dégustation : juillet 2013

         

Haut de la page.

Riesling 2009
Heimburg 

Robe fluide et d'une belle luminosité jaune.
Nez à la fois minéral et d'amande verte.
Palais un peu raide, assez riche en alcool et belle allonge.
Une expression de bon aloi du secteur dans sa forme.

Apogée : 2013/2015+
Dégustation : septembre 2011

Haut de la page.

Riesling 2008
Heimburg 

Robe jaune développée sans outrance et fluide.
Un nez quelque peu pointu citrique et tartrique aussi, aromatique (crayeux, légèrement confit et d'un floral franc bien que discret et poivré), complexe et typé du secteur.
De la race, un caractère minéral marno-calcaire accentué, original, et d'une longueur, sur ce thème, appuyée, car entier et aspécifique du granite environnant.
C'est la niche d'un vin 'artiste' d'une texture noble dans une définition nerveuse.
Il est déjà un coup de cœur et il le méritera certainement encore plus d'ici quelques années.

Apogée : 2013/2015+
Dégustation : janvier 2010

         

Haut de la page.

Riesling 2005
Heimburg 

Robe pâle bien brillante.
Nez pointu, sauvage et d’un caractère fort.
Originales senteurs d’amande amère, de carvi, un peu de café moka (pas lié à l’élevage).
Bouche serrée, tannique, racée, virile, mordante, sans sucre presque et concentrée à souhait.
Aucun alcool sensible.
Tout est en place pour donner une grande cuvée de réserve.
C’est un coup de cœur et d’avenir.

Apogée : 2009/2011+
Dégustation : novembre 2006

         

Haut de la page.

Riesling 2004
Heimburg 

Jaune relativement intense, disque épais.
Fruits: groseille rouge et pêche. Cumin frais.
Attaque assez ample, fil d’acidité élancée, corps robuste, finale ferme.
Long, bien dessiné, équilibré, puissant et typé (notes crayeuses intenses).
Il mérite assurément un coup de cœur.


Apogée : 2008/2010+
Dégustation : juin 2006

         

Haut de la page.

Riesling 2001
Heimburg 

Ce vin exprime l’excellence de ce lieu-dit qui mériterait un classement au moins équivalent à celui d’un cru.
Malheureusement, la dénomination de cette entité n’est pas uniforme du point de vue de la composition des sols et surtout du microclimat.
Cette version du millésime 2001 profite d’un grand fond de matière.
Complexe, précis et déjà bien dégagé, il assure par ses parfums nobles de cassis, de tilleul, de verveine et de citron vert.
Incisif et sec, il présente une structure serrée, un fruité déjà généreux et une modulation minérale distinctive d’un terroir hautement démonstratif.
Assisté d’une fervente acidité longue et correctement racée, ce riesling à la finale citronnée vieillira profitablement.


Apogée : 2004/2008
Dégustation : septembre 2003

         

Haut de la page.

Riesling 2000
Heimburg 

Une robe, jaune moyen, sérieuse, sans reflets verts et aux bords épais.
Il possède un nez assez franc et de caractère sur le fenouil, la cannelle, la craie et un peu de bouillon blanc aux champignons.
Ce riesling donne un bon aperçu du terroir Heimbourg par une structure souple mais racée et dense à la fois.
Un vin sec, d’une concentration fruitée précise, assez minéral et d’une bonne longueur.
Un excellent lieu-dit.

Apogée : 2004/2005
Dégustation : septembre 2002

 

Haut de la page.

GRANDS-CRUS  Haut de la page.

 BRAND 


Riesling Brand  2011
Schneckelsbourg
          

Vin avec une douce expression; sur la pomme en délicatesse et avec une intensité modérée.
Longueur peu appuyée, il aura sa place en gastronomie avec des saint-jacques poellées au légumes tendres.

Apogée : 2014/2016
Dégustation : mars 2013

Haut de la page.

Riesling Brand  2010
Schneckelsbourg
          

Net, sec, franc, racé et long, il présente la facture d'un superbe fruit de pamplemousse.
C'est un grand coup de coeur.

Apogée : 2014/2018+
Dégustation : mars 2013

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2009
Vieilles Vignes

Un nez en retrait et timidement floral avec une pointe saline, mais globalement qualitatif.
Bouche d'un bon extrait sec et d'une densité évidente bien que d'un fruit encore un rien caché.
Des attraits de spéculos et d'épices sèches agrémentent les sensations à sa dégustation.

Apogée : 2013/2015+
Dégustation : octobre 2011

 

Haut de la page.

Riesling Brand  2008

Nez discret et progressif sur le citron confit, la rose et une engeance minérale. Les parfums caractéristiques de lavandin sont aussi présents. La bouche s'avère d'un équilibre relatif et la matière, dans le contexte du millésime, est de qualité. Un bon vin.
 
Apogée : 2013/2016
Dégustation : septembre 2011

 

Haut de la page.

Riesling Brand  2008
Vieilles Vignes 

Ce vin présente de près la configuration du millésime 2005 avec sans doute un peu moins de profondeur et de placement classique.
Des attraits floraux (muguet, chèvrefeuille) ainsi que des agrumes nobles et tendres.
Ferveur, concentration honorable et définition sont au rendez-vous. Saveurs d'amande.
Il n'est pas très éloigné d'un coup de coeur.

Apogée : 2014/2017+
Dégustation : septembre 2011

Haut de la page.

Riesling Brand  2008

Admirable nez contrit de granite pur et noble : citron avec un étui minéral de style.
Bouche élancée d’une superbe acidité, longue et d’une tenue forte.
Matière un rien plus ferme que d’habitude dans cette année et qui habille parfaitement ce Brand d’expression.
Un vin qui est d’une race très équilibrée et taillé pour superbement évoluer.
La finale est parfaite.
C’est un grand coup de cœur proche du double.

Apogée : 2012/2016+
Dégustation : juin 2010

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2008
Vieilles Vignes 

Nez serré et aromatique, d’un minéral évident, mais de sous couches.
La bouche est un peu tannique et desséchante, l’équilibre moins bon que le Brand classique.
L’anis étoilé donne sa partition, la typique cire à bougie aussi et l’acidité est d’une grande race.
Un vin encore un peu dissocié et à patienter.

Apogée : 2012/2015+?
Dégustation : juin 2010

Haut de la page.

Riesling Brand  2008
Schneckelsbourg
          

Robe intense.
Nez concentré en extraits secs, sur la peau dure du citron, le pamplemousse jaune, l'acacia, la rose, le lavandin, la roche crayeuse et un peu l'extrait d'amande et du carvi.
Bouche complexe, vive, rémanente et d'un profil fuselé ainsi que racé.
La pêche blanche peu mûrie et de très beaux agrumes s'immiscent dans une matière dense et tonique.
Forte persistance de milieu de palais et minéralité bien appuyée sans dérive aucune, car très en place et représentative.
C'est d'assurance un très grand vin.
Fort proche du double coup de cœur, il mérite déjà aisément un coup de cœur.

Apogée : 2013/2017+
Dégustation : mai 2010

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2007
Schneckelsbourg

Jaune bien brillant.
Un fruit pur cadenassé par la minéralité.
Agrumes de pamplemousse jaune, un nez fumé mesuré de bois de santal ainsi qu'un air frais marin d'iode, de lichen, plus des épices sèches (tamarin, laurier, un peu thé).
Bouche très dense, de caractère et d'esprit aussi.
Finale nette à souhait et d'une grande finesse minérale.
C'est un grand coup de cœur qui à terme de son évolution pourrait peut-être en recevoir un deuxième.


Apogée : 2011/2015++
Dégustation : novembre 2008

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2007
Vieilles Vignes

Un jaune plus profond que la version Brand classique.
Un relatif exotisme (ananas, papaye) au nez, des agrumes progressifs, cerfeuil, queues de persil, un peu d'estragon.
Plein, fruit mûr fougueux et une intensité minérale qui va prendre de la dimension.
De la persistance.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2011/2014+
Dégustation : novembre 2008

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2007

Robe jaune clair aux reflets verts.
Tendre, frais, léger, mais complexe (un peu floral et fenouil/citronnelle, fruit discret au nez: zestes blanchis de clémentine).
Finale agréable et délicate.
Il aurait toute sa place avec du poisson.
Ce vin n'est pas loin d'un coup de cœur.


Apogée : 2009/2012+
Dégustation : novembre 2008

Haut de la page.

Riesling Brand  2005

Reflets jaune d’une brillance accentuée.
Incision cadrée du nez, d’une définition loyale peu axée sur le sucre, une bonne dose de terpènes (pin) et d’amande (de l’extrait).
Bouche particulièrement parfumée, prenante; le tout dans l’insigne vigueur d'une acidité mûre et d’harmonie.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2007/2009+
Dégustation : novembre 2006

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2005
Vieilles Vignes

Très joli jaune soleil clair dans le verre.
Nez très fin, subtil, varié.
Citron vert très délicat ou de fleur de citron, floral assurément par un entremêlement harmonieux de chèvrefeuille (un peu muguet), d'églantine et de lavandin (discrètement).
Bouche soyeuse, parfumée, fondue et d’une tendre acidité, mais bien là, qui est parfaite et durera longtemps, facilement, en bonifiant.
C'est un coup de cœur.


Apogée : 2009/2012+
Dégustation : novembre 2006

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2004
Cuvée de nos 50 ans

Des saveurs géniales (mandarine, ambre) encore discrètes, mais pénétrantes, serrées et vibrantes.
Fumé délicat, petite pointe de menthe.
L’élégance est superlative; la pureté de la matière, parfaite; l’acidité, précise et impeccablement assimilée au corps.
Un étalon de granite.
C’est un double coup de cœur pour cette cuvée d'anniversaire.


Apogée : 2008/2013+
Dégustation : mars 2006

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2003

Homogène, civilisé, c’est un riesling d’un cachet aimable, léger et tendre, sans mollesse par rapport au millésime.
Ce vin est déjà abouti et il ne sert à rien de l’attendre de longues années.
Arômes discrets et fugaces d’ananas, de roches pilées et d’estragon.


Apogée : 2004/2006
Dégustation : novembre 2004

Haut de la page.

Riesling Brand  2003
Vieilles Vignes

Ampleur aromatique plus ample et plus expressive que le Brand 2003. La structure de la matière demeure légère mais dans le filigrane d’une acidité légèrement plus vive, structurante et davantage à l’écoute du terroir.
Senteurs de bouillon blanc, de céleri et de chlorophylle.
Cette version démontre plus de caractère mais par cette année particulièrement échauffée par la canicule, elle se montre d’une extraction fruitée un peu en demi-teinte et en retrait pour le moment.


Apogée : 2005/2007
Dégustation : novembre 2004

Haut de la page.

Riesling Brand  2003
Schneckelsbourg

D’une définition aromatique encore peu engagée mais noble, convenablement intense et avec un style qui reste d’une bonne tenue. C’est un vin cadré, élancé, bien persistant, souple, d’une texture assez fine et d’une charitable articulation du terroir du Brand en ce millésime.
Il s’agit d’une cuvée un peu moins ardente et complexe que les millésimes précédents mais qui s’accommodera très bien d’un poisson en sauce crémée.


Apogée : 2005/2008
Dégustation : novembre 2004

Haut de la page.

Riesling Brand  2002

D’un arôme intense, bien défini mais assez discret (notes fumées, acidulées de la physalis et des amers doux, genre pomelo).
Equilibré, d’une bonne nervosité acide parfaitement assimilée à une matière aimable, tendre et souple qui goûte la pulpe de potiron, c’est un beau représentant du Granit.


Apogée : 2005/2007
Dégustation : octobre 2004

Haut de la page.

Riesling Brand  2002
Vieilles Vignes

Bel écrin jaune lumineux et brillant.
Nez gourmand bien que très raffiné, d’une acidité mûre, dessinée et accomplie. Exquise définition des arômes dans l’assemblage d’une corbeille fruitée généreuse (orange, agrumes de clémentine, pomme et melon) et de délicates senteurs florales.
Bouche gorgée de sève, avec une trame à la fois serrée, douce et fine en finale.
Grande harmonie générale comme on le souhaite pour un grand cru granitique.
C’est un coup de cœur et une cuvée à ne pas rater.


Apogée : 2007/2008
Dégustation : juin 2006

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2002
Schneckelsbourg

Le nez délivre une fraîcheur omniprésente avec un fruité complexe et original de macédoine (pêche, poire, melon) au kirsch, à l’amaretto et sur des épices sèches comme le carvi, la badiane, la lavande.
Bien tracée, la bouche de ce riesling est d’un contour franc, d’une matière pulpeuse mais fuselée qui procurent à l’ensemble beaucoup de relief et un goût de pomme.

Apogée : 2006/2009
Dégustation : octobre 2004

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2001
Vieilles Vignes

Nez circonscrit d’un fruité concentré et acidulé d’une vraie richesse d’extraction (écorces d’agrumes, hydromel et citronnelle) avec des senteurs légèrement grillées et de minéral liquide.
Bouche anisée, vive, fraîche, structurée, profonde et longue.
Finale nette, harmonieuse, extravertie et sans sucre.
Un vin qui fournit une expression sans fard dans un style sec et tranchant.
Un grand millésime.


Apogée : 2005/2008
Dégustation : juin 2004

Haut de la page.

Riesling Brand  2001
Schneckelsbourg

Robe d’un bel écrin jaune limpide.
Nez floral (rose, lavande), de pomme douce, d’une expression légèrement muscatée.
L’attaque de bouche est très aérienne.
Cette résolution de structure va perdurer jusque dans la finale assez pincée et sans sucres en parsemant généreusement, tout au cours de la dégustation, des saveurs élégantes, nettes et intenses.
Ce vin dispose d’un beau gras de bouche et procure une rétro-olfaction de frangipane, d’épices sèches (cumin, carvi) et de pierres chaudes.
C'est une magnifique parcelle assez calcaire sur ce grand cru granitique (le Brand) et dont pourtant on le nomme encore...
Il mérite assurément un coup de cœur.


Apogée : 2004/2007
Dégustation : juin 2003

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2000

Un arôme extravagant et même décontenançant de sorbet au citron vert, d’extraits floraux et d’algues.
Un vin ouvert à l’attaque vive, pointue et acidulée.
Belle longueur citronnée (limon), matière polie d’une profondeur modérée mais d’allure très fraîche en fin de bouche.
Un Brand développé, original et atypique qui devrait provoquer des accords intéressants avec le poisson (aux agrumes par exemple).


Apogée : 2003/2005
Dégustation : juin 2003

Haut de la page.

Riesling Brand  1993
Schneckelsbourg

Un vin abouti, complexe, nuancé, progressif et chantant.
Cire d'abeille, mousse et extraits d'huiles gracieux, des amers sur la pulpe de potiron et un parfum de fond omniprésent d'anis.
Bon déroulement en bouche, harmonie et minéralité de ton.
C'est un coup de coeur


Apogée : 2013/2016+
Dégustation : mars 2013

         

Haut de la page.

Riesling Brand  1985
Schneckelsbourg

Dans ce vieux vin, il faut y noter le liant remarquable du gras de texture au fruit et des amers à une minéralité atteinte et transcrite totalement.
Totalement sec dans les perceptions en bouche, la classe se prévaut d'une longueur importante et d'une pointe de pétrole d'un cachet assuré.
C'est un évident coup de coeur.


Apogée
: 2013/2016+
Dégustation : mars 2013

         

Haut de la page.

Riesling Brand  1984
Schneckelsbourg

Un panel d'arômes vieillis sur le chien mouillé ainsi qu'un reliquat d'anis.
Le palais ne se décharne pas et affirme même une acidité qui tient la distance bien que commençant à se dissocier.


Apogée
:2013 /-
Dégustation : mars 2013

 

Haut de la page.

Riesling Brand  1982
Schneckelsbourg

Encore assez plein de constitution, d'une acidité plutôt pourfendeuse dans le bon sens du terme c'est-à-dire racée, ce vin conserve un fruité d'orange sous le couvert du caramel.
Il mérite presque un coup de coeur.


Apogée
: -/2013+
Dégustation : mars 2013

 

Haut de la page.

VENDANGES TARDIVES - SELECTIONS DE GRAINS NOBLES  Haut de la page.

 VENDANGES TARDIVES 


Riesling Brand  2009

Nez parfumé et pointu.
Bouche fraîche, sur le massepain et d’une bonne longueur fruitée pistache/alcool.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2014/2018
Dégustation : mars 2012

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2006
VT Schneckelsbourg

Beau festival au nez de champignon, de mousse de chêne, de caoutchouc, d'encaustique, de radis noirs blanchis, de nèfle, de carambole, de kaki et d'épices (4 épices entre autres).
Bouche de grand caractère, serrée et d'une longueur importante.
La minéralité est particulièrement présente et resserre rapidement les papilles peu après l'attaque de palais.
Il mérite un coup de cœur et une garde sérieuse.
Avec des plats thaïs.


Apogée : 2012/2015+
Dégustation : janvier 2009

         

Haut de la page.

Riesling Brand  2004
VT 

Robe relativement jaune avec de petits reflets orangés.
Nez d’encaustique, de melon et surtout de pruneau.
Bouche moelleuse, beaucoup de gras pour le cépage, ainsi qu’une vivacité particulière et difficile à décrire, tout comme la finale corsée d’amers confits (orange), de genièvre et de notes originales de pierres broyées.
Un retour d’olfaction et de bouche sur le pruneau.
Une promesse de beaux accords avec des desserts ou un foie gras aux figues.


Apogée : 2007/2009+
Dégustation : septembre 2004

Haut de la page.

Riesling Brand  2000
VT 

Nez racé, peu sucré, complexe et frais.
Bouche sur des acides pointus et fermes qui libèrent une superbe saveur très fine d’agrume.
La finale dispose d’une grande complexité et d’un fruité généreux (comme le pamplemousse) plein d’éclat.


Apogée : 2005/2009
Dégustation : juillet 2004

         

Haut de la page.

Riesling Brand  1995
VT Vieilles Vignes

Un nez étonnant de sorbet au citron, de tisane et sur un peu de cuir. 
Une bouche assez concentrée, fine et déliée, avec une matière extravertie, généreuse et à la structure affable et élégante. 
L’acidité citrique donne vivacité à la finale, attendrie par de doux agrumes ; ce qui donne à ce vin une vocation gastronomique. 


Apogée : 2002/2004
Dégustation : avril 2002

         

Riesling Brand  1986
VT Schneckelsbourg

Robe très jaune.
Cire d'abeille, poire cuite, pamplemousse.
Le tout est présenté face à un minéral frontal qui contrecarre la surmaturation d'un fruit aux sucres assimilés.
C'est un coup de coeur.


Apogée
: 2013/2015
Dégustation : mars 2013

         

Haut de la page.

Riesling Brand  1986
Vin de glace

Camphré et un peu toffee, marmelade d'orange et crème de pistache.
Volumineux puis une acidité carrée longue.
Un caractère en finale de fumé cendré et minéral crayeux.


Apogée
: 2013/2015+
Dégustation : mars 2013

Haut de la page.

 SELECTIONS DE GRAINS NOBLES 


Riesling Brand  2006
SGN

Jaune appuyé et étincelant.
Nez confit (ananas, prune) avec un botrytis moins appuyé que les millésimes précédents plus un aspect passerillé (orangette, cannelle, eau de vie de fruits).
A la fois horizontale et verticale, l'acidité trace sa voie dans la richesse des sucres.
Il ne manque ni de fond ni de minéralité (crayeuse/argileuse).
Une bonne sélection qui participera à un foie poêlé.

Apogée : 2011/2013+
Dégustation : janvier 2009

Haut de la page.

Riesling Brand  1986
SGN

Camphré, fruits secs au nez.
La bouche est d'une amertume fine sur le schweppes, mais la puissance en alcool est un peu élevée.
A boire.


Apogée : 2013
Dégustation : mars 2013

Haut de la page.