-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

EDELZWICKER




Gentil 2009

Intensité de la robe.
Nez frais, délicat, précis et subtilement parfumé.
Palais graduel et complet avec un corps vibrant, léger et goûteux.
Citronnelle plus un dégagement floral qui est gracieux.
C'est un coup de coeur.


Apogée : 2011/2014
Dégustation : octobre 2011

         

Haut de la page.

Edelzwicker 2009

Nez de citron vert, de massepain et d'odeurs de fleurs.
Bouche gaie et parfumée.
Un bon vin.


Apogée : 2011/2013
Dégustation : septembre 2011

Haut de la page.

Edelzwicker 2007

Acidulé, parfumé, équilibré et frais.
Salade de fruits (banane, melon et pêche au citron).
Charpente acide sévère dans une longueur au palais qui est modérée.


Apogée : 2010/2012
Dégustation : janvier 2009

Haut de la page.

Edelzwicker 2005

Couleur jaune bien en place.
Arôme de cidre, de céleri ainsi qu’un peu de fruits exotiques et de poivre gris.
Une richesse certaine avec un bon soutien acide.
Raisins rôtis en finale.
Une cuvée à la fois tendre et apéritive avec un peu moins de fond que le 2004.
Elle n'est pas très loin d’un coup de cœur.


Apogée : 2006/2008
Dégustation : avril 2006

Haut de la page.

Edelzwicker 2004

Robe avec un reflet rose.
Un vin bien balancé, friand, disposant d’une bonne charpente et d’un corps évident.
Arômes de pommes, de fleurs (iris) plus un accent poivré.
Il restitue agréablement toute la fraîcheur de l’année avec plein de qualités.
C’est un coup de cœur.


Apogée : 2005/2007
Dégustation : août 2005

         

Haut de la page.

Gentil Hurst 2002

Assemblage de cépages nobles avec une prédominance de gewurztraminer.
Brillance de la robe.
Un arôme sans légèreté mais timide (de fleurs et d’épices).
Bouche crémeuse sur de la purée de marron, d’un bon soutien acide et sur des agrumes fondus enfouis dans une finale adoucie par un élevage dosé sur lies.


Apogée : 2003/2005
Dégustation : novembre 2003

 

Haut de la page.