-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

PINOT BLANC




Lieux-dits

LIEUX-DITS  Haut de la page.

 COTES DU VAL ST-GREGOIRE 


Pinot blanc 2011
Val St-Grégoire

Voici un vin tracé sur la fraîcheur, sans sucre et même d'un allant que l'on pourrait qualifier d'aérien.
Le corps et la concentration sont à l'appel et l'équilibre aussi.
C'est un excellent pinot qui ne manque pas de structure, mais d‚un fruit (groseille blanche) un peu sévère, juste à point donc peu sucré.
L'élevage sur lies fines est parfaitement dosé et les senteurs qui tirent sur le végétal aromatique sont d'une flagrante qualité.
Il est très proche d‚un coup de coeur.


Apogée
: 2014/2016+
Dégustation : juin 2013

 

Haut de la page.

Pinot blanc 2005
Côtes du Val St-Grégoire

Un peu encore sur des arômes fermentaires et sur de la pomme (la peau de la pomme).
L'attaque est assez ample, puis la fermeté et la vinosité prennent le relais jusque dans une finale de tenue, mais pour laquelle une petite garde donnera davantage d'harmonie.
C'est un très bon Auxerrois qui est proche d'un coup de cœur.

Apogée : 2009/2011
Dégustation : juillet 2007

 
 

Haut de la page.

Pinot blanc 2003
Côtes du Val St-Grégoire

Le nez engage une vinosité certaine malgré les conditions caniculaires de l’année.
Assez chaud, charpenté en alcool, la concentration en extraits secs s’avère plus qu’honorable.
S’il est corsé, la longueur se note moyenne.


Apogée : atteinte/2006
Dégustation : avril 2005

Haut de la page.

Pinot blanc 2002
Côtes du Val St-Grégoire

Ce très bon pinot fait valoir sa fraîcheur de nez sur des arômes nets (herbes, mélisse) dans une force en fruit modérément développée et intense.
De bonne corpulence, il est plus rustique et d’une sensation d’alcool en bouche plus sensible par rapport à l’excellent millésime 2001.

Apogée : 2004/2005
Dégustation : avril 2004

Haut de la page.

Pinot blanc 2001
Côtes du Val St-Grégoire

Un nez harmonieux, concentré et d’une fermeté d’expression bien "dosée".
Vin souple et d’une élégante acidité de la meilleure définition possible.
Au palais, l’éclat fruité est intense et délicieusement astiqué.
Ce qui est supérieurement exaltant dans ce vin et qui n’est pas toujours à l’appel lorsqu’il s’agit du pinot blanc en général (en Alsace), c’est l’extrême finesse et la lisibilité de la finale qui prend dimension ici dans une texture déliée, pure et de tournure subtilement minérale.
Nous marquons d’une croix notre enthousiasme pour ce vin qui se détourne des "bêtes à concours" qui ne touchent plus que quelques chroniqueurs avides de sur-extraction, de sur-maturation, d’élevages poussées sur lies et de finales lourdes, empâtées qui dénient tout discernement d’identifications.
En deux mots : Bravo et encore!

Apogée : 2004/2004
Dégustation : mars 2004

         

Haut de la page.