-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

PINOT NOIR




Génériques
Lieux-dits

GENERIQUES  Haut de la page.

 

Pinot noir 2008

Rouge rubis.
Nez chichement fruité, cerise confite, d’une absolue franchise aromatique avec une jolie note de tabac blond.
Un apport au palais d’un niveau élevé, pinçant, acidulé sur un fruit sans concession et net.
C’est une cuvée de grande référence pour ce terroir et la pruine d’un raisin de haute qualité s’exprime d’ailleurs très clairement.
Les tanins sont beaux et encore un peu raides en l’état.
Il mérite un coup de cœur. Il faudrait savoir un peu l’attendre.

Apogée : 2012/2014
Dégustation : décembre 2010

         

Haut de la page.

Pinot noir 2005

C'est la cuvée de base des pinots noirs: elle est friande, aux tanins goûteux et au fruit direct. 
Le côté terrien un peu terreux de la betterave et d'attrait est associé à la finesse du fruit du cerisier sauvage : la merise. 
Une réussite qui respire la santé et la toute bonne année. C'est une affaire… 


Apogée : 2008/2010
Dégustation : juin 2007

Haut de la page.

LIEUX-DITS  Haut de la page.

 COTES DU VAL ST-GREGOIRE 


Pinot noir 2009
St-Grégoire

Robe d’effet et colorée d’un rouge dense et foncée.
Concentration et maturité du nez.
Le palais présente une gamme riche et complète de fruits, de gras et d’équilibre entre mâche, tanins mûrs et vivacité.
Arômes de fruits rouges et noirs, de jujube et de moka.
Un superbe pinot noir qui fait penser au grand millésime 2005.
Proche d’un double coup de cœur, il en mérite un grand.

Apogée : 2013/2016+
Dégustation : décembre 2010

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2008
Côtes du Val St-Grégoire

Robe rubis classique.
Très gourmand nez de cassis et de jus de cerise avec une subtile note boisée.
Bouche expressive au fruit généreux, d'une matière dense et souple à la fois et une définition impeccable.
La finale est nette, avec des tanins mûrs et d'une légère âpreté qui se fondra aisément.
Un peu moins de gras que le 2005, il est tentant.
C'est un coup de cœur.

Apogée : 2011/2014
Dégustation : novembre 2009

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2005
Côtes du Val St-Grégoire

Couleur rubis foncé.
Le classicisme des grands pinots se retrouve au nez par le meilleur des appuis pointus, mais avec l'ampleur et la structure idéale du millésime.
La bouche subsiste très ordonnée malgré la faconde d'un fruit qui est un peu dans le courroux de ce que donnerait l'un des meilleurs Rully (Côte Châlonnaise) par exemple.
Fruit de cassis, et plus que de la cerise, car dans son "jus" qui est concentré.
La finale comme la rétro-olfaction portent haut la beauté de ce pinot d'Alsace.
Il y du gras dans ce vin et un grand cachet.
Double coup de cœur.

Apogée : 2009/2013
Dégustation : juin 2007

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2004
Côtes du Val St-Grégoire

Un pinot noir bien construit, classique et policé.
Nez de rhubarbe, de charbon, de cuberdon.
Bouche savoureuse avec une dose de tanins présents et de bonne extraction.
Une réussite.


Apogée : 2006/2008
Dégustation : novembre 2005

Haut de la page.

Pinot noir 2003
Côtes du Val St-Grégoire

Grand répertoire d’un pinot profond et concentré d’un superbe millésime.
Nez cadenassé de fruits noirs (quetsche) et un peu de ronces en fleurs.
Absolument corsé, d’une trame construite en tanins serrés mais dans le fond d’une matière déjà ample et sans la rigueur d’une acidité excessive, ce vin constitue un fort édifice qui étire ses persistantes saveurs de jujube comme rarement pour le secteur.
C’est vraiment un vin de garde.
S'il mérite dès à présent un coup de cœur, à terme, il en obtiendra sans doute deux.

Apogée : 2006/2010
Dégustation : octobre 2004

         

Haut de la page.

Pinot noir 2002
Côtes du Val St-Grégoire

Couleur jus clair de cerise sans reflets violets.
Frais, modestement pimpant, il est somme toutes réflexions considérées bien récolté et vinifié.
C’est un pinot au fruité sans manière, simple, aimablement superficiel mais d’un style assez franc.
S’il ne se cogne que dans des saveurs de noyaux de cerise, avec un peu d’amande, il le réalise avec un bel agrément.
Tanins dénués de vulgarité et d’une définition d’élaboration sans reproches.
Dans ce millésime, il faut considérer le fait qu’on ne doit pas vouloir tenter la comparaison avec les plus propices et nobles extractions des terroirs calcaires avec oxyde de fer de la meilleure des coutures car le granit est, ici, le seul gouverneur des ses potentialités qui sont limitées.


Apogée : 2004/2005
Dégustation : mars 2004

Haut de la page.

 HERRENREBEN 


Pinot noir 2010
Herrenreben- fût de chêne

Il faut noter l'adéquation entre la partition des tanins de l'élevage à celle des rafles du raisin qui fait valoir aussi un arôme de mûre essentiellement ainsi que la cerise plus la framboise en bonbon.
Salin en attaque de bouche, consistant, qualitatif, frais et net.
Il mérite bien un coup de coeur.


Apogée : 2015/2017+
Dégustation : juin 2013

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2009
Herrenreben

Robe aussi sombre que le Linsenberg et plus mate.
Nez de mûre, de cuberdon, poivré, avec pas mal d’éthers et dans un caractère qui, en l’état, est plus violent et plus minéral que son frère le Linsenberg.
Bouche puissante, serrée et de jujube qui s’accompagne d’une extraction en très beaux tanins.
Il mérite un coup de cœur et doit impérativement vieillir.

Apogée : 2014/2016+
Dégustation : octobre 2010

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2008
Herrenreben

Rouge rubis profond sans reflets violacés flagrants.
Nez pulpeux un peu bourguignon de fruits rouges et noirs (cassis, framboise, fraise).
D'une attaque complexe, serrée, racée avec des notes de prunes et d'élevage de noisette attractive plus le genièvre et le poivre long.
Bouche serrée et vive en attaque fraîche d'une acidité dans les limbes, matière soyeuse et prometteuse.
Un grand pinot équilibré qui fondra avec un bonheur assuré!
C'est un vin vibrant, d'un équilibre racé.
C'est un grand coup de cœur proche du double.

Apogée : 2011/2014+
Dégustation : novembre 2009

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2006
Herrenreben- fût de chêne

Rubis foncé.
Nez frais, un peu confit (fruits rouges et noirs comme la cerise marasquin et la myrtille) plus une amertume agréable presque d'orange sanguine, de tabac et de moka en arrière-fond ainsi qu'une touche épicée boisée vanillée (pistache, bois de santal).
Bouche relativement corsée, de matière, d'un noble classicisme et d'un alliage déjà évident et qui en perspective se fondra parfaitement.
C'est un coup de cœur.


Apogée : 2010/2013+
Dégustation : octobre 2008

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2005
Herrenreben- fût de chêne

Robe grenat, sans reflets pourpre.
Nez très empreint de parfums en cuberdon, de prune, légèrement poivré et de poivron mûr avec l'assise délicate d'un boisé légèrement fumé, d'un dosage parfait et qui donne une fragrance de pistache.
Bouche nerveuse, concentrée et de rectitude.
Superbe rémanence avec des tanins idéaux.
Un vin généreux, mais qu'il faudra patienter longuement.
C'est un double coup de cœur.


Apogée : 2010/2013+
Dégustation : juin 2007

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2004
Herrenreben - fût de chêne

Boisé non envahissant un peu crémeux et avec des arômes de tabac de pipe, de confiture de cerise, de guimauve et de charbon.
Bouche à la fois ample, structurée, ferme, savoureuse et corsée.
C’est vraiment un pinot très complet. D’un excellent style profond et racé, il réussit à préserver une générosité fruitée omniprésente.
Il est bien difficile de faire mieux!
Coup de cœur et pas loin d’un double coup de cœur.


Apogée : 2008/2011+
Dégustation : novembre 2005

         
 

Haut de la page.

 LINSENBERG 


Pinot noir 2009
Linsenberg - fût de chêne

Robe particulièrement foncée et splendide.
Nez envoûtant et très complet: du gras, une corbeille de fruits rouges et noirs, du toffee, du moka et un soupçon d’eucalyptus.
Beaucoup de corps et un grand fondu des tanins avec la matière qui est pulpeuse.
Notes de jujube en finale.
Un grand vin promis à un avenir certain.
C’est un double coup de cœur.

Apogée : 2013/2016+
Dégustation : octobre 2010

         
 

Haut de la page.

Pinot noir 2008
Linsenberg

Robe rouge rubis classique.
C'est un excellent panel de fruits rouges avec un peu de caramel, du moka, du tabac ainsi que de la tonicité.
Bouche généreusement fruitée, du gras, une acidité omniprésente de noblesse dans un boisé super fin.
Donc des saveurs à profusion et dans un équilibre remarquable, plus de la rémanence en fin de palais.
C'est un double coup de coeur.


Apogée : 2012/2014
Dégustation : novembre 2009

         
 

Haut de la page.