-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

PINOT NOIR




Génériques
Lieux-dits


GENERIQUES  Haut de la page.

Pinot noir 2011
Vin issu de l'Agriculture Biologique 

Le savoir-faire maison fut bien évidemment de mise et a fonctionné dans cette cuvée : un moka subtil et dosé au nez, plus une texture agréablement granuleuse comme fine aussi, de tanins bien respectables et gourmands.
Les fruits noirs (mûre et groseille noire) devront encore mieux se fondre dans une exploration optimale d'une garde à entrevoir d'ici deux ans au minimum.
C'est un coup de coeur.

Apogée : 2014/2016+
Dégustation : décembre 2012

         

Haut de la page.

Pinot noir 2011
Granit de la vallée

Vigueur aromatique en fruits rouges, générosité d’une matière souple avec des tanins domptés et légers.
Il est très bon à excellent.


Apogée : 2013/2016
Dégustation : décembre 2012

Haut de la page.

Pinot noir 2009
Granit de la vallée

Rouge rubis intense.
Nez complexe et équilibré.
Des arômes de mies de pain, une plénitude de fruits classiques rouges et noirs.
De la précision, de la concentration moelleuse et du rythme, un peu d’alcool perceptible.
Il mérite presque un coup de cœur.


Apogée : 2011/2014+
Dégustation : octobre 2010

Haut de la page.

Pinot noir 2008
Rouge de Turckheim

Prégnance du fruit en pâte à gomme légèrement sucrée allié aux saveurs mêlées venues des tanins et de l’élevage en fût.
Le kirsch domine, puis se dégrossissent des saveurs de mûre, de cerise marasquin, de prunelle et de fleurs séchées (la pivoine) plus une pointe épicée dans le genre de l’Oxo.
Comme toujours, cette cuvée de pinot est d’extraction et d’une personnalité complexe et aboutie.
C’est assurément un coup de cœur.


Apogée
: 2014/2016+
Dégustation : décembre 2012

         

Haut de la page.

Pinot noir 2007
Rouge de Turckheim

Robe teintée d’une frange fauve.
Nez de fruits rouges, de tabac, de moka et de cire ainsi que floral (violette, iris, pivoine).
Structure intense avec une vinosité chaleureuse surtout en finale autour d’une saveur de mûre.
Les tanins sont extraits et la garde assurée.
Il est proche d’un coup de cœur.


Apogée
: 2012/2014+
Dégustation : décembre 2010

Haut de la page.

Pinot noir 2005
 

Robe rouge classique.
Une réelle ouverture olfactive sur la mûre, la cerise et la croûte du pain.
Bouche ferme qui est joliment assistée d'une dose serrée en fruits.
Bref, c'est complet et c'est gourmand.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2009/2011+
Dégustation : novembre 2007

         

Haut de la page.

Pinot noir 2003
 

Des tanins frais et savoureux.
Les fruits noirs donnent la note sur un mode acidulée mais sans excès.
Les perceptions en quetsche et un peu tabac sont agréables.

Apogée
: 2006/2008
Dégustation : mai 2005

 

Haut de la page.

Pinot noir 2003 
Fût de chêne

Teinte très affirmée.
Une grande trame de parfums complexes et concentrés (épices "viandés", moka, noyaux de cerise, mûre et de la violette) s’allie à la matière d’une sève riche et avec cette fougue qui donne un parfait balancier.
Les tanins sont fort présents mais se fondront avec une grande harmonie sans sécher.
Il mérite un coup de cœur.
Apogée : 2007/2010+

Apogée : 2007/2014+ 
Dégustation : octobre 2005

         

Haut de la page.

Pinot noir 2003
Rouge de Turckheim

Un écrin rouge sang profond.
Raisins presque confits, prunelle, pivoine mentholée et clou de girofle.
Dégustation d’une matière riche, corsée avec des tanins nombreux, mais d’une mâche douce d’un parfait équilibre et qui s’harmonisent bien à ceux du bois.
Finale corsée contenue et déjà un peu épicée.
C’est un coup de cœur.


Apogée
: 2008/2010+
Dégustation : juin 2006

         

Haut de la page.

Pinot noir 2000 
Fût de chêne

Robe cerise avec peu de reflets violacés.
Ce pinot exhibe les effluves de son élevage sous bois par un grillé/toasté sans ostentation mais d’une mesure bien dosée.
L’incrément fruité immisce nettement son auréole dans ce breuvage par des notes de cerises, de kirsch et de fraises.
Frais, les tanins du raisin sont sans mièvrerie, tendres, façonnés, présents et assez fondus.
La matière est fraîche et bien pulpeuse. Que vouloir de plus?
A deux doigts du coup de cœur.


Apogée : 2004/2006 au moins
Dégustation : décembre 2003

Haut de la page.

Pinot noir 1998 
Fût de chêne

Vin aux arômes balsamiques de vanille bourbon, pistache, tabac brun et de prune violette. 
Une matière ferme sur un boisé fondu et intégré, un fruité présent et suspendu à des tannins de bois judicieusement extraits.


Apogée : 2002/20
Dégustation : novembre 2001

Haut de la page.

Pinot noir 1997
Rouge de Turckheim

Robe profonde de cerise noire. 
Nez puissant de prunelle, d’épices (girofle, coriandre, peaux de mandarine). 
Un pinot dense, à la magnifique matière serrée pleine de fraîcheur, au grain contrasté, très long sur le fruit épicé et un boisé qui fait corps et se fond.
Excellent !


Apogée : 2003/2006
Dégustation : novembre 2001

Haut de la page.

LIEUX-DITS  Haut de la page.

 ROTENGERG 


Pinot noir 2003
Rotenberg

Diversité et ampleur n’étonnent pas pour l’année.
Saveurs de prune et de cerise mûre, un peu de la croûte de pain.
Bouche charnue, épicée, profonde avec une petite amertume comme celle d’une endive caramélisé.
Il est très proche d’un coup de cœur.


Apogée
: 2006/2009
Dégustation : mai 2005

Haut de la page.

 VAL ST-GREGOIRE 


Pinot noir Val St-Grégoire 2000

Un rosé d’expression directe, pas graillon pour un sou, mais doté d’une saveur certaine et en bonne place pour nous désaltérer sans ennuis. 
Petites notes de cerise en finale et de rafles mûres issues d’une vinification et maturation soignées. 

Apogée : 2002/2003
Dégustation : mai 2002

Haut de la page.