-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

EDELZWICKER




L'Oriel 2011

Bouche suffisamment structurée et finement aromatique avec une finale d'agrément.
Et à nouveau, cette année, l'on sent une sélection relevée au travers d'un élevage soigné.
Floral/fruité sans extravagance, équilibre et persistance.
Il mérite un coup de coeur.


Apogée : 2013/2015
Dégustation : février 2013

         

Haut de la page.

L'Oriel 2008

Nez complet, qualitatif, harmonieux et floral/fruité.
De beaux arômes distincts de papaye et de noisette.
Le palais est intégré, équilibré et agréable.
C'est un superbe édel qui mérite un coup de coeur.


Apogée : 2011/2014
Dégustation : décembre 2011

         

Haut de la page.

Edelzwicker 2007

Arômes de fruits un peu confits, d'acacia, de pamplemousse rose.
Bouche agréablement florale et complète.
Parfait équilibre et sans sucre.
C'est un coup de cœur.


Apogée : 2008/2010
Dégustation : août 2008

         

Haut de la page.

Edelzwicker 2004

Une corbeille de fruits très frais (salade de fruits variés, exotiques et d’agrumes), un arôme gracieux de verveine.
Bouche pure, tonique, très enlevée par une expression gourmande et complexe du fruit.
Cette cuvée est un petit bijou qu’il ne faut pas rater.
Coup de cœur, proche d’un deuxième.


Apogée : 2005/2007
Dégustation : mai 2005

         

Haut de la page.

Edelzwicker 2003

Nez tendre et agréablement parfumé de pomme et de poire avec une petite note épicée.
Matière souple, déliée, fondante et mûre.
La finale est supportée par une acidité rafraîchissante et douce à la fois.
Un vin de carafe plein d’agrément.

Apogée : 2004/2005
Dégustation : juillet 2004

         

Haut de la page.

Edelzwicker 2002

Un nez tendre, frais et fondu (sur la feuille de cassis froissée et de baies de genévrier). 
Bouche vive et mûre, sans chichi, d'un agrément acidulé et sur des saveurs de fenouil plaisants. 
Parfait pour une choucroute. 


Apogée : résistera jusqu'à 2004
Dégustation : octobre 2003

 

Haut de la page.