-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

PINOT BLANC




Génériques

GENERIQUES  Haut de la page.

Pinot blanc 2009
Elevé en barriques

Nez crémeux stylé chardonnay, assez vif et notes balsamiques.
Du citron confit et une identité intéressante.
Très bien fait et à prendre en compte pour la gastronomie.


Apogée : 2013/2015
Dégustation : janvier 2012

Haut de la page.

Pinot blanc 2009

Robe lumineuse.
Du corps, ambre, cire d'abeille, fruits nerveux dans une acidité vive contrée par un petit sucre résiduel.
Un excellent pinot très proche d'un coup de coeur.

 
Apogée : 2013/2016+
Dégustation : décembre 2011

Haut de la page.

Pinot blanc 2007

C'est un superbe pinot très plein, souple, d'une amertume noble comme fine avec un soulignement acide impeccable.
Beaucoup de présence en finale et en milieu de bouche l'harmonie d'un ensemble fondu avec un petit sucre complexe qui va se fondre dans une amertume fine.
Les arômes sont fortement agréables pour ce cépage qui ici délivre de l'orange, du pomelo et un peu de pulpe de citrouille et un floral d'iris.
Encore cette fois, le secteur démontre aisément son pouvoir à réaliser un caractère inaccoutumé.
C'est un grand coup de cœur.


Apogée : 2011/2014
Dégustation : janvier 2010

         

Haut de la page.

Pinot blanc 2005

Vin rond et plein avec une balance moelleux/acidité en place.
Cucurbitacées en devanture comme le concombre, beaucoup de fleurs (iris/genêt et violette confite), cuberdon.
Amertume florale en fin de bouche (capucine mâchée) et tenue de la matière.
C'est un coup de cœur.


Apogée : 2009/2011+
Dégustation : mai 2008

         

Haut de la page.

Pinot blanc 2004

Une grande réussite pour un pinot d’une excellente maturité (poire, pêche jaune, melon, cerfeuil perpétuel, estragon) d’un enthousiasme aromatique certain et habillé d’une acidité de bon aloi.
La finale est également généreuse et possède beaucoup de fond; la délicatesse et la fermeté associées.
Il faut l’attendre deux à trois années.
Il mérite un Coup de cœur.


Apogée : 2007/2009
Dégustation : octobre 2005

         

Haut de la page.

Pinot blanc 2002 

Voici un vin archétypique des meilleurs définitions du cépage où tout les éléments d’un vin de caractère sont domptés et dans lequel les opposés se contrent harmonieusement.
Aussi, de ce bel édifice d’architecture robuste mais ciselée, on ne sait ce qu’il est préférable de mettre en avant entre la vinosité de la matière, son tonus, la qualité de son corps corsé d’une structure serré et ferme ou la matière forte, pleine, d’une texture fruitée gourmande, justement mûrie et très allongée.
Nez de noisette, de suie, de mélisse et de citron.
C’est un double coup de cœur.


Apogée : 2005/2008
Dégustation : juillet 2004

         

Haut de la page.

Pinot blanc 2001 

Robe d’un bel éclat lumineux et de disque épais.
Un nez encore discret mais de présence sur les lies fraîches (parfaitement intégrées), l’ananas frais et un aspect floral printanier.
Il attaque avec une matière délicate et de bonne richesse, qui enfle de suite sur un éclat fruité de belle facture, et s’assiste d’une certaine vinosité sans la moindre aigreur.
Finale aux contours bien dessinés et révélatrice d’une vendange mûre, concentrée et parfaitement menée.
Un pinot blanc fruité, relativement nourri mais d’une grande sensualité et qui délivre, sans dérive, la profondeur d’une grande extraction en douceur.
Dans ce mode, il est une forte réussite. 

Apogée : 2003/2005
Dégustation : septembre 2002

         

Haut de la page.