-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

PINOT GRIS




Génériques
Grands Crus
VT et SGN

GENERIQUES  Haut de la page.

Pinot gris 2011

Un pinot fruité, coulant et sans faille.

Apogée : 2013/2015
Dégustation : février 2013

Haut de la page.

Pinot gris 2009

Nez réservé.
Bouche en revanche plus relevée, jeune et qualitative.
De l'ampleur, pas mal de richesse et une finale bonne à très bonne.


Apogée : 2013/2015+
Dégustation : décembre 2011

Haut de la page.

Pinot gris 2004
Tradition

Relativement développé au nez, mais d’une diversité restreinte.
La matière est correcte, d’une agréable fraîcheur et la longueur en bouche s’avère plutôt bonne.
Une petite garde devrait davantage allier l’acidité dans le corps du vin dont les saveurs sont déjà persistantes.


Apogée : 2007/2009
Dégustation : novembre 2005

Haut de la page.

Pinot gris 2002

Belle robe limpide, scintillante et au disque épais.
Un nez très propre, net et sans déviance avec une extraction en parfum dans tout ce qu’il y a de plus classique.
Bouche d’une définition en fruité pure, complexe, mûre et qui conserve de la vivacité.
Ce vin respecte tous les attraits de ce cépage qui est bien trop souvent traité avec peu de rigueur.
C’est un coup de cœur mérité.


Apogée : 2004/2006
Dégustation : juillet 2004

         

Haut de la page.

Pinot gris 2001

Un pinot gris ouvert, ferme, au fruité franc et d’un réel cachet de style pour ce mode générique.
Arômes d’expression en fruits de confiserie, un peu de noix et d’estragon.
Bouche fringante, d’une belle vigueur expressive, sans verdeur ni mollesse mais dans le juste milieu pour ce cépage.
Joli soutien acide qui donne du relief et agrémente les discrètes saveurs d’hydromel en milieu de palais ainsi que le froment grillé et la chlorophylle en finale. Excellent !
Un pinot gris qui pourrait presque se revendiquer d’un coup de cœur s’il avait, en sus, ce soupçon d’étoffe et de longueur.


Apogée : 2002/2004
Dégustation : août 2002

Haut de la page.

Pinot gris 2000

Un pinot très agréable et d’un beau cachet : précis, doux et sans sucres complaisants.
Finale relevée, pure et d’une franche netteté.
Il délivre une gamme légère, mais subtile et gracieuse, de senteurs comme le lait d’amande, les fleurs printanières (bouton d’or) et un peu l’ananas.
Un "simple" générique de toute confiance.

Apogée : 2003
Dégustation : octobre 2002

Haut de la page.

GRANDS CRUS  Haut de la page.

 SOMMERBERG 


Pinot gris Sommerberg 2007

Vin complet, concentré, plein et équilibré.
Nez de fruits jaunes à noyau et de chair de groseille à maquereau.
Il fait honneur à son identité de grand cru.


Apogée : 2012/2015
Dégustation : janvier 2012

Haut de la page.

Pinot gris Sommerberg 2007
Les terrasses

Jaune assez soutenu avec une brillance modérée mâte à laiton.
Nez de fruits grillés, d’épices pimentées propres au pinot gris sur granite, d’avocat sur le versant doucereux.
Bouche moelleuse, savoureuse, mais d’un pic un peu creux et d’une acidité un peu simple par rapport à la noblesse extractive de la matière.
Cependant, il est vraiment une réussite dans le contexte de l’année.
Longueur contenue et acidité peu prolongée.
Un vin de biscuit, de dessert à l’heure du quatre heure.


Apogée : 2010/2012
Dégustation : janvier 2010

Haut de la page.

Pinot gris Sommerberg 2005

Voici bel et bien un pinot gris qui nous enthousiasme et qui tient vraiment la route vu son âge de plus de 3 ans: une progression de structure et de matière en mode pas moelleux et sans surmaturité poussée, ce qui n’est pas toujours évident à bien réaliser pour le cépage.
Des arômes fruités et de cire d’abeille d’une allégeance simple dénuée de ces senteurs de sous-bois ou de champignons fumés déshydratés. Juste un léger et agréable fumet de morille et surtout une préservation du fruit.
Le terroir et le savoir-faire y sont pour quelque chose.
Bouche agréable, construite et de tenue.
C’est un vin qui a encore de l’avenir, beaucoup de possibilités gastronomiques et un vrai intérêt.
Un évident coup de cœur.


Apogée : 2010/2013+
Dégustation : janvier 2010

         

Haut de la page.

Pinot gris Sommerberg 2004

Discret et ferme.
Fruit métallique de style avec notamment de l’ananas, du lait de coco et des épices.
Il est homogène, corsé, bien tracé avec un retour sur la fraîcheur du végétal aromatique (basilic).
C’est une réussite.


Apogée : 2007/2009+
Dégustation : octobre 2005

Haut de la page.

Pinot gris Sommerberg 2003

Nez franc, sincère et relativement frais sur la pomme mais aussi dans la marque de ce millésime chaud avec du pruneau.
Il conserve un bel éclat en bouche et se prolonge harmonieusement sur le raisin sec dans une finale qui est nette et tendre.


Apogée : 2005/2007
Dégustation : février 2005

Haut de la page.

Pinot gris Sommerberg 2002

Robe lumineuse jaune argenté. 
D'une façon persuasive, ce grand cru granitique circonscrit ce cépage par un sursaut de minéralité sans dépareiller la redondance classique de corps de celui ci (ce qui n'est pas courant). 
Les petits rendements sont certainement à l'origine de cette locution ajoutée. Abricot sec, poire et liquide minéral se font l'écho d'un écrin de saveurs consistantes. Aussi, par l'opulence bridée par ce terroir mais non étouffée dans son amplitude variétale caractéristique, ce pinot gris fait un peu penser à certains grands crus calcaires comme le Bruderthal, le Steinert ou un cru comme le Rosenberg (en moins exotique) et prouve en cela toute la considération de cette aire de production pour celui ci. 
Il mérite vraiment un coup de coeur. 

Apogée : 2004/2006
Dégustation : octobre 2003

         

Haut de la page.

Pinot gris Sommerberg 2000

Ce pinot affirme une déclinaison de senteurs propres au grand cru, à savoir ; du fruit exotique (papaye, coco), du basilic, un peu la rose ancienne et le chèvrefeuille.
En bouche, des strates de fruits savoureux.
S’il est gourmand, il n’est pas pour autant moelleux mais se réalise dans une balance idéale entre des saveurs fondantes et fruitées d’une part, et d’autre part, une finale qui se tient debout et ne se laisse pas roucouler d’une sucrosité ennuyante mais se berce dans la délicatesse des sensations florales et un peu pimentées.
Un grand pinot gris granitique.


Apogée : 2003/2005
Dégustation : septembre 2002

Haut de la page.

VENDANGES TARDIVES - SELECTIONS DE GRAINS NOBLES  Haut de la page.

 SELECTIONS DE GRAINS NOBLES 


Pinot gris Sommerberg 1998
SGN

Robe jaune aux reflets or d’une grande jeunesse.
Subtil éventaire de senteurs complexes comme le raisin rôti, des fleurs (roses anciennes, mimosa, violette confite), un peu de fumé.
Ce vin s’articule sur une matière confite très sensuelle mais surtout dans le superbe éclat en final d’un fruité très pur, délicatement soulignés par le miel de fleurs et cadré d’une acidité fondue mais dessinée à souhait pour donner un supplément de grâce.
Une sélection superbe dans tous les sens.

Apogée : 2004/2008
Dégustation : septembre 2002

         

Haut de la page.