-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

GEWURZTRAMINER




Génériques
Lieux-dits
Grands Crus
VT et SGN

GENERIQUES  Haut de la page.

Gewurztraminer 2005

Jaune laiton.
Floral capiteux et poivré (lys) de bon goût par rapport à la nature de son terroir argileux.
Senteur d’ananas en boîte de fer blanc aussi.
Bouche noblement glycérinée, virile, corsée, aromatique et très prolixe dans l’expression.
Finale florale, intense et un peu tannique (ainsi que de caramel).
L’acidité un peu entière supporte bien le vin et augure de son sol, mais elle convient bien à ce cépage en lui transmettant du tonus.
À deux doigts d’un coup de cœur.

Apogée : 2007/2008+
Dégustation : septembre 2006

Haut de la page.

 Gewurztraminer 2004

Le fruit n’est pas fort complexe, relativement frontal mais très frais.
Senteurs acidulées de banane et de kiwi.
Finale légère mais assez dure par l’acidité qui est vive.

Apogée : 2007/2008
Dégustation : juin 2005

Haut de la page.

LIEUX-DITS  Haut de la page.

 ROEMERBERG 


Gewurztraminer 2005
Roemerberg

Fleurs de lys et d’acacia en fête ainsi qu'un peu de menthe des étangs.
Une partition fruitée sur la figue et un peu la mangue.
Un palais floral qui est très expressif et avec le fondu d’une structure qui convient superbement.
C’est vraiment très beau et cela mérite un coup de cœur.


Apogée : 2008/2011+
Dégustation : mai 2007

         
 

Haut de la page.

Gewurztraminer 2004
Roemerberg

Finement miellé (tilleul).
Bouche charpentée, longue, corsée et rémanente.
Un gewurztraminer représentatif et très équilibré.
Il est rare d’atteindre une telle qualité dans ce millésime.
C’est un coup de cœur.


Apogée : 2007/2009+
Dégustation : septembre 2006

         

Haut de la page.

GRANDS-CRUS  Haut de la page.

 MAMBOURG 


Gewurztraminer Mambourg 2009

Jaune profond et assez mat.
Le rendu olfactif est d’une approche à l’empreinte large c'est-à-dire d’un caractère à la fois frontal et profond. Ensuite, vient un intense floral éparse et noble (lys et violette en sucre glace), de la cassonade (gervoise) ainsi que du biscuit ou des notes de pâtisserie.
La bouche possède une forte onctuosité sans sucre trop imposant, car associée dans le gras/la glycérine qui se combine à une bonne trempe florale.
Grande présence du corps qui gonfle encore en milieu de bouche jusqu’en finale pour laisser place ensuite à une subtile tannicité typique genre chicoré café.
La toute fin de bouche est gracieuse, nette, florale et rémanente.
Ce terroir qui vraiment imprime sa patte s’illustre ici d’une parfaite représentation.
Il mérite vraiment un coup de cœur.

Apogée
: 2015/2018+
Dégustation : octobre 2013

         
 

Haut de la page.

 MARCKRAIN 


Gewurztraminer Marckrain 2009

Robe jaune d’un bel écrin et brillante.
Nez intense, appétissant, brioché, de céréale, de bergamote, de figue, de datte, de fruits secs et avec même quelques pointes en agrume.
Le palais dispose d’une jolie mâche associée à un aspect gracieux rendu par le relief et la fraîcheur de la matière qui est d’une allonge naturelle très agréable et même subtilement pimentée.
Fraîcheur, gras dosé, aucun alcool sensible, persistance, notes miéllées et la délicatesse de la texture se combinent à merveille en finale.
Il s’agit pour nous d’un modèle du genre et donc un très beau coup de cœur.


Apogée
: 2014/2016+
Dégustation : octobre 2013

         
 

Haut de la page.

Gewurztraminer Marckrain 2005

Jaune et brillance.
Nez floral de rose et de glycine, finement miellé, enveloppant et harmonieux.
Bouche complète, parfumée, fondue, douce et d’une acidité idéale, donc très équilibrante.
Final dans lequel tous les éléments ne se bousculent pas et se font réponse, avec justesse.
Il plaira avec bonheur à tout le monde.
C’est vraiment très bon et ce n’est vraiment pas prêt de fléchir: un coup de cœur.


Apogée : 2008/2011+
Dégustation : mai 2007

         
 

Haut de la page.

Gewurztraminer Marckrain 2002

Palette en arômes corsés de jujube et de fleurs capiteuses plutôt élégantes et d’une captivité qui n’a rien de superficielle.
Bouche charpentée, puissante, riche et dans la représentation d’un terroir qui imprime bien sa marque, avec la finesse d’une vinosité qui suit le tempo.
Coup de cœur mérité.


Apogée : 2006/2008
Dégustation : mars 2005

         

Haut de la page.

VENDANGES TARDIVES - SELECTIONS DE GRAINS NOBLES  Haut de la page.

 VENDANGES TARDIVES 


Gewurztraminer Marckrain 2008
VT

Nez de poire, de mangue, d’abricot. Une profusion florale axée sur de la rose, la glycine, un peu sur la fleur du sureau. L’amande participe aussi au cachet olfactif.
Palais frais, floral, coulant et d’une concentration très honnête pour la spécialité avec un équilibre certain.
Il n'est pas loin d’un coup de cœur.

Apogée : 2011/2015+
Dégustation : septembre 2010

 

Haut de la page.

Gewurztraminer 2001
VT Vogelgarten 

Nez un peu austère mais complexe de reine-claude, de nèfle et une note d’hydrocarbure.
La bouche se révèle assez massive, la nervosité est présente et dessine le vin.
Finale légèrement rustique.


Apogée : 2006/2008
Dégustation : mars 2005

Haut de la page.

 SELECTIONS DE GRAINS NOBLES 


Gewurztraminer Mambourg 2008
SGN 

Robe dorée et lumineuse.
Nez moelleux, progressif bien que relativement contrasté.
Des arômes de miel, de goyave, de mangue, de litchis, de poivre, de thé et un soupçon de fleurs séchées.
Bouche "aristocratique", de caractère et de douceur à la fois, avec un tannin qui évoque la chicorée, le café vert dans un écrin de fruits confits/secs.
Longueur, finale irréprochable de tenue.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2013/2017+
Dégustation : septembre 2010

         

Haut de la page.