-

Cliquer pour retourner vers la page d'accueil du vigneron.

PINOT NOIR




Génériques

GENERIQUES  Haut de la page.

 

Pinot noir 2012

Couleur extraite d’une limpidité réduite, mais de gourmandise et le nez comme la bouche ne sont pas en reste.
Ce nouveau millésime poursuit la régularité observée depuis 2004 pour nous.
Il constituerait comme une combinaison des années 2007 et 2004 (mûre, fraise, cerise, pêche, un peu citron).
Il mérite un coup de cœur.


Apogée
: 2014/2016+
Dégustation : novembre 2013

         

Haut de la page.

Pinot noir rosé 2012

Robe saumonée.
Caractère vif, désaltérant, sur un fruit discret et distingué (marmelade de prunes), notes de cailloux.
La cerise se pointe en bouche.
C’est un très beau rosé pas loin du coup de coeur.

Apogée
: 2014/2015
Dégustation : novembre 2013

Haut de la page.

Pinot noir 2011
W-H

Robe foncée
Bonne charge de tannins racés.
Arômes vibrants de cassis dans une définiton d’autres arômes assez proche du millésime 2009 (noix, moka, aubépine + le sel de céleri).
Corsé, concentré, vif et persistant.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2015/2016+
Dégustation : novembre 2013

         

Haut de la page.

Pinot noir 2009
Vieilli en fûts de chêne-Cuvée Cléa

Vinosité sur la cerise confite et de cerise à l'eau de vie.
Bouche longue, affinée par le bois et d'une bonne constitution satinée.
Il n'est vraiment pas loin d'un coup de coeur.

Apogée : 2013/2015+
Dégustation : décembre 2011

Haut de la page.

Pinot noir 2008

Admirable fruit et équilibre parfait acidité/tanins.
La cerise dans tous ses états s’exprime à foison.
Il mérite son coup de cœur.


Apogée : 2011/2013
Dégustation : décembre 2010

         

Haut de la page.

Pinot noir 2009
W-H

Robe grenat appuyé, disque dégradé moyennement violacé, mais bien pourpre.
Nez tannique et plein, sur le mode d’un vin avec des rafles mûres.
Cette cuvée tourne autour du cassis et de la mûre, dans une dose certaine de charpente en alcool, un trait fondu de moka, un peu le poivre, la noix et l’aubépine.
Bouche particulièrement concentrée, ample et corsée sur le jujube notamment.
Ce pinot est issu d’un assemblage du terroir grand cru Winzenberg à celui du lieu-dit Heissenberg.
A laisser vieillir quelques années, car il détient aussi une belle acidité structurelle.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2012/2015+
Dégustation : octobre 2010

         

Haut de la page.

Pinot noir 2007

Rouge carmin aux reflets roses.
Très joli nez mûr et développé sur la fraise écrasée, la groseille, un peu de cerise, de pêche et de citron.
Bouche glissante bien que structurée et pleine, d'un équilibre parfait et aux beaux petits tanins tendres.
Longueur moyenne: 3 à 4 caudalies.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2010/2012
Dégustation : février 2009

         

Haut de la page.

Pinot noir 2005
Rouge de Nothalten

Rouge grenat assez soutenu.
Le nez est concentré sur des notes vineuse et moelleuse; à la fois de mûre, de vin de noix et de rafles qui ne sont pas vertes.
Bouche ample, grasse et corsée.
Une véritable charpente tannique en finale et avec de la baie de genévrier.
De garde, mais il faudra vérifier que le fruit ne soit pas emporté par des tanins qui resteraient durs…
Proche d'un coup de cœur.


Apogée : 2011/2013
Dégustation : février 2009

Haut de la page.

Pinot noir rosé 2006

Robe un peu saumon ou orange claire aux reflets roses.
Nez enjôleur et de tenue aussi avec de la marmelade de prunes un peu cannelle, un parfum floral comme le mimosa.
Bouche élégante et élancée, d’un très beau fruit et qui tient la ligne jusqu’au final.
Un rare rosé qui a du style et qui a tout pour lui: souplesse, charme, une trame équilibrée ainsi qu’une vraie complexité en vinosité fine.

C’est un grand coup de cœur.

Apogée : 2007/2009+
Dégustation : mai 2007

         

Haut de la page.

Pinot noir 2006

Bel entrain de mûre, fraise noire, merise, un peu de la pêche dans une netteté vraie ainsi qu'un peu de fraise.
Une petite dose en alcool sensible en bouche, mais une gourmandise fruitée.
Ce vin n'est pas très loin d'un coup de cœur.


Apogée : 2008/2010+
Dégustation : mai 2008

Haut de la page.

Pinot noir 2005

Robe rouge moyenne et classique d’Alsace.
Des fruits rouges et de la prunelle au nez ou de poires en fermentation.
Très agréable comme généreux à la dégustation, mais l’alcool est présent en finale.
Des tanins légèrement rustiques et de bon aloi agrémentent cette cuvée bien faite.


Apogée : 2008/2010
Dégustation : juin 2007

Haut de la page.

Pinot noir 2004

Robe rubis, dégradés fraises écrasées.
Complexité, nervosité et propreté du fruit au nez.
Coulis de mûres, cerise griotte, un peu de la fraise, de la grenadine et du pain grillé.
Structure d’une mâche assez virile, mais sur le développement d’une matière gourmande relevée d’une acidité rafraîchissante.
Persistance fruitée ferme (de mûre) et sur la rafle de raisin sans astringence qui fournit du corps, de la charpente.
C’est un très beau vin pour les grillades et l’apéritif.
Il mérite un coup de cœur.


Apogée : 2006/2009
Dégustation : mars 2006

         

Haut de la page.

Pinot noir 2003
Rouge de Nothalten

Rouge foncé aux reflets grenat.
Nez parfumé, frais, développé, profond et bien complexe de mûre, de fraise et de cuberdon.
La richesse gourmande du millésime explore une matière suave, mais d’une bonne vivacité et avec des tanins nombreux qui fournissent de la charpente.
C’est un joli coup de cœur.


Apogée : 2008/2010+
Dégustation : mars 2006

         

Haut de la page.

Pinot noir 2003
Vieilli en fûts de chêne-Cuvée Cléa

Robe de profondeur modérée, rubis.
Arôme en cassis omniprésent. De la cerise marasquin également ainsi qu’un peu d’aubépine.
Acidité qui apporte fraîcheur et vinosité.
Beauté du fruit souligné d’épices comme le clou de girofle.
Finale généreuse, expansive et chaleureuse sans alcool sensible.


Apogée : 2007/2009
Dégustation : octobre 2006

Haut de la page.